Coronavirus : point de situation en Nouvelle-Aquitaine au 30/10/2020

Coronavirus : point de situation en Nouvelle-Aquitaine au 30/10/2020

Une dégradation continue des indicateurs de surveillance

La circulation du virus s’accélère intensément en Nouvelle-Aquitaine avec une hausse importante du taux d’incidence à
216 / 100 000 habitants (contre 121,7/ 100 000 hab. semaine 42) et du taux de positivité à 13,5 % semaine 43 (contre 9,3 % semaine 42).

Le nombre de nouveaux cas confirmés de Covid19 a presque doublé en une semaine avec 12 958 cas confirmés en Nouvelle-Aquitaine pour la semaine 43 (contre 7 215 cas en semaine 42).

La progression des taux d’incidence et de positivité touche toutes les classes d’âges. Les jeunes adultes entre 15-44 ans restent les plus touchés par le virus avec un taux d’incidence de 318,9/ 100 000 habitants. Le taux de positivité est plus élevé chez les 44-64 ans (14,2 %) et les 15-44 ans (13,9%).

En une semaine, le nombre d’hospitalisations a augmenté de 50 % en Nouvelle-Aquitaine. L’impact sanitaire est donc bien réel et une attention toute particulière doit être portée vers les plus fragiles afin de ne pas saturer le système de santé et garantir l’égalité de chance dans l’accès aux soins pour tous.

L’ensemble des établissements de santé vont déclencher leurs plans blancs.

Nous pouvons tous agir pour ralentir la propagation du virus

L’urgence de la situation sanitaire a rendu nécessaire l’instauration du confinementsur décision du président de la République, à compter du 30 octobre et jusqu’au 1er décembre minimum. Ces mesures visent à réduire au strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire. Elles ont pour objectif de limiter le nombre de formes graves de la Covid-19 et de préserver l’efficacité du système de soins.

Le circulation virale ne peut être empêchée, mais nous pouvons collectivement et individuellement la ralentir et atténuer son impact en termes de gravité. Il faut donc limiter nos contacts, se faire dépister et s’isoler si nécessaire, se protéger notamment les personnes fragiles. Les gestes barrières (port du masque, lavage des mains ou  utilisation de gels hydroalcooliques, respect des distances physiques, aération des pièces) doivent plus que jamais être respectées.

Sources : ARS Nouvelle Aquitaine
Mis en ligne le 30/10/2020
MD

Données épidémiologiques